Menu

La légende


Un gage d’amour

Nul n’ignore encore les idylles bonifaciennes du frais lieutenant Bonaparte, Napoléon Ier en devenir. 
Participant à la malheureuse expédition de Sardaigne en février 1793, il tomba sous le charme d’une jeune beauté bonifacienne, du nom d’Emma Poggioli
 
D’effleurements chastes des doigts autour du bénitier à l’église, componction au salon de musique, l’idylle fut écourtée par la vie militaire.
Mais Napoléon ne manqua pas d’offrir, en gage de ses sentiments, le fameux collier de corail rouge à sa belle. 
 
L’histoire de la cité murmure que la délicate demoiselle n’eut de cesse de confectionner une confiserie, douceur d’amandes et puissance de cédrat, pour retenir son amant. 
 
Si Bonaparte poursuivit son destin, la recette, elle, est restée. Nous la perpétuons dans la famille depuis plusieurs générations.